Il était une fois... Une nouvelle série, "regard d'artiste" avec Shelly Penko!

Il était une fois... Une nouvelle série, "regard d'artiste" avec Shelly Penko!

Chers lecteurs, une nouvelle aventure commence! Lorsque j'ai commencé à bloguer, il y a un peu plus d'un an, j'ai voulu que ce soit l'occasion de partager. J'étais un peu timide au début, je n'était ps très à l'aise pour montrer mon travail, et encore moins pour parler de moi, "l'artiste". Au début ce n'était d'ailleurs pas évident d'utiliser "ce mot là". Mais grâce à VOTRE fantastique soutien, à vos encouragements, j'ai commencé à avancer sur ce chemin créatif, jour après jour, d'un pas plus assuré. Il y a un an exactement, je faisais ma toute première exposition, mon rêve devenait réalité pour la toute première fois. Et l'une des choses que j'ai comprises cette année, c'est que l'art et l'artiste ne font qu'un. Que lorsque l'on peint, sculpte, danse, écrit ou chante de tout son coeur et de toute son âme, avec authenticité, alors on fait partie de l'oeuvre créée et elle fait partie de vous. Et aujourd'hui j'ai envie d'aller un peu plus loin, pas seulement de partager mes créations, mon cheminement, mais celui d'autres âmes créatives. C'est pourquoi j'ai décidé de lancer une nouvelle série de "regards d'artistes" ici-même sur le blog! Mais il ne s'agit pas d'une classique interview. Ce que je veux plutôt c'est partir d'une oeuvre qui a une signification spéciale pour l'artiste, une histoire particulière, et laisser le récit révéler la voix de l'artiste. La série s'appelle "Il était une fois", et une merveilleuse artiste et amie me fait l'honneur de l'ouvrir aujourd'hui: Shelly Penko! Bonne lecture, et nous serons toutes les deux ravies de lire vos commentaires ♥

Shelly Penko, she dreams in color
Shelly Penko, she dreams in color

Il était une fois, une rêveuse.

Lorsque j’ai commence cette pièce, je n’avais pas envie de peindre. La vie semblait morne et sombre et effrayante. C’est parfois comme ça quand des choses importantes prennent fin. J’avais peur qu’il n’y ait que de la tristesse en moi, alors j’ai decide que je pouvais peindre la tristesse, quel que soit ce qui viendrait. Je me suis donné la permission.

C’est un tableau intuitif, commencé sans planifier, pas de produit final en tête, aucune idée préconçue du sujet. J’ai commencé à peindre des couleurs, des traces, avec détachement et abandon. Simplement poser des marques et apprécier les couleurs et les mouvements de la peinture. Je pulvérisais de l’eau, je regardais couler la peinture, ajoutant des touches. Les ovales colorés m’attiraient, alors j’en ai rajouté, peignant directement avec les doigts plutôt qu’avec un pinceau. Puis l’hirondelle est arrivée, descendant en piqué, comme le font les hirondelles.

Des hirondelles faisaient leur nid devant ma maison il y a quelques étés. Elles m’avaient impressionnée par leur travail d’équipe et leur ingéniosité. Quand les œufs avaient éclos, plusieurs adultes s’étaient mis à travailler sans relâche pour nourrir les petits. Et les oisillons grandirent jusqu’à ce qu’il semble incroyable qu’ils tiennent tous dans le nid… devenant beaux et lisses. Pendant plusieurs jours, les jeunes intrépides se lancèrent dans d’acrobatiques leçons de vol, sous l’œil attentif des adultes alignés au bord de mon toit. Et puis un jour ils ont quitté le nid pour de bond pour tracer leur chemin dans le monde. Ces hirondelles m’ont marquée par leur dévouement, leur sens de la communauté, leur grâce et leur courage. Lorsqu’elles sont apparues dans ce tableau, j’ai compris qu’elles étaient devenues pour moi une sorte de talisman.

Le visage de la femme est apparu ensuite. C’était un visage sombre, ce qui pour moi est plutôt inhabituel. Je suis d’habitude toute en contrastes et lumière. Ce visage semblait voilé. Je l’ai laissé ainsi. Plus de fleurs, plus de couleurs et de formes rayonnantes suivirent. Tandis que le tableau évoluait, j’ai compris qu’elle rêvait… et ses rêves étaient lumineux et colorés et joyeux.

Cela m’a rappelé que lorsque tout semble sombre, une lumière brille toujours au fond de nous. Pour moi cette lumière, c’est créer. Déjà petite fille je voulais peindre ou dessiner ou décorer tout ce qui me tombait sous la main. Cela fait partie de moi. Une part de moi que j’ai bien trop souvent laissée de côté pour m’occuper de choses « plus importantes ». Ce tableau m’a rappelé de rêver en grand, et en couleur. Il m’a aussi rappelé que je n’ai pas à tout faire toute seule. Je peux avoir une communauté. J’ai peint de nombreux tableaux depuis, mais celui-ci marque le début de mon retour vers moi-même ; cette femme qui fait partie d’une communauté de personnes animées du même esprit, cette femme qui est une rêveuse et une créatrice. Maintenant que je l’ai trouvée, je ne la ferai plus jamais taire. Au bout du compte, « She dreams in Color » ne parlait pas de fins, mais de nouveaux départs.

Shelly Penko est une artiste contemporaine américaine qui vit et travaille à Austin, au Texas. Shelly combine la beauté des couleurs à des images pleines d’âme, pour exprimer sa joie devant la beauté simple de la vie, la famille et l’amitié.

Son site web et son blog: http://www.ShellyPenko.com

Sa page Facebook: https://www.facebook.com/ArtofShellyPenko

Pour acheter ses tableaux et des reproductions:

Sur Etsy:  https://www.etsy.com/shop/ShellyPenko

Sur Daily Paintworks:  http://dailypaintworks.com/Artists/shelly-penko-3721

Chez Saatchi:  http://www.saatchionline.com/profiles/portfolio/id/390911

UN IMMENSE MERCI CHERE SHELLY!

Vous avez une oeuvre (peinture, dessin, sculpture, assemblage, livre d'artiste, ou même oeuvre écrite, dansée, chantée!) et une histoire pleine d'inspiration à partager? Contactez-moi. A bientôt!

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Log Out