Art textile

Ma robe de fée façon mixed media...

Ma robe de fée façon mixed media...

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Il était une fois, une bonne fée qui recycla les haillons de Cendrillon pour en faire une robe de bal...

Et oui la robe est finie! Un sacré défi mais qui en valait la peine! Et le plus dur: oserai-je la porter au mariage de ma petite soeur chérie, devant toute ma famille, proche ou éloignée (gloups...)?... Et bien oui! Et je suis contente d'avoir ainsi assumé ma créativité. Il faut bien dire qu'en France, les mariage ne sont généralement pas aussi colorés et "froufroutant" qu'ils peuvent l'être par exemple en Angleterre ou aux USA. Porter un tutu lavande, surtout quand on n'a plus cinq ans depuis bien longtemps, et bien... ça demande une bonne dose de courage.

Mais c'était aussi le but: oser m'affirmer en tant qu'artiste, porter mon esprit créatif à même la peau. Ce qui était génial, c'est que l'idée est vite devenue contagieuse. Il faut dire que le mot "tutu" a un effet magique sur les filles, non? L'une de mes soeurs et ma belle-soeur ont aussi créé leurs robes pour l'occasion, l'une toute rose et pleine de volants dans le même esprit "recyclage", l'autre avec un tutu aussi volumineux qu'une coupe de chantilly, sous une robe bustier à imprimé écossais (les filles, vous étiez juste superbes!). Nous nous sommes encouragées à affirmer ainsi notre créativité, et je crois que c'était aussi notre façon de dire aux jeunes mariés d'être courageux et créatifs dans cette nouvelle vie qui s'ouvre à eux...

Et maintenant, voici la robe...

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Tout a commencé avec un adorable bouquet de petites roses offert par mon prince charmant. Il était tellement joli que j'ai décidé de le faire sécher et de le garder. En séchant, les couleurs sont devenues encore plus délicates et poudrées... A cette époque, les discussions sur les préparatifs du mariage allaient bon train, en particulier la question des tenues des enfants. Ce qui nous a naturellement amenées (nous les mamans de ces petits anges) à discuter de nos tenues à nous. J'ai créé un tableau sur Pinterest pour y regrouper toutes les images qui m'inspiraient et je me suis bien vite mise à rêver de robes rétro, de robes de fées, de robes recyclées, de volants et de tutus... Après, évidemment, toutes les robes des magasins me paraissaient un peu tristounettes, et j'ai commencé à me dire que je pourrai peut-être créer et fabriquer ma robe...

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Il faut que je vous avoue que la couture n'a jamais été mon truc préféré. Ma dernière expérience remontait à six ans, lorsque j'avais cousu les couches lavables de ma fille. Tout comme je n'aime pas suivre une recette de cuisine, je n'ai pas beaucoup d'affinités avec les patrons de couture. Je n'avais jamais cousu de robe avant. Alors si je voulais vraiment me faire celle-ci, ce serait à MA façon, en suivant mon intuition et mon processus créatif.

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Me voilà partie pour une véritable chasse au trésor, à la recherche de petits bouts de tissu et de vieux vêtements prêts pour une nouvelle vie. Suivant l'example de Zollection sur Etsy, je suis partie d'un débardeur à bretelles en dentelle: il serait ma "toile"! J'ai aussi acheté quelques fleurs en tissu et fait des expérimentations de teinture à la main... super amusant! Un petit tour chez Emmaüs, et voilà dentelles et rubans anciens pour trois sous.

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Puis j'ai décousu, coupé et déchiré les vieux vêtement en petits morceaux de toutes tailles. Avec le débardeur accroché à un cintre, j'ai joyeusement commencé à épingler, épingler, épingler... En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'étais conquise, alors maintenant il fallait aller jusqu'au bout! J'ai investi dans un mannequin et j'ai épinglé de plus belle. Comme pour un tableau, j'ai fait des essais de couleurs, de composition et de superposition... Petit à petit j'ai commencé à coudre les éléments en place, tantôt à la main, tantôt à la machine.

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

En parallèle je confectionnais un tutu assorti pour ma petite princesse (technique "sans couture" : tutoriel ICI!). Il était tellement joli que j'étais un peu (ou même très) jalouse!... J'ai donc décidé de commander plus de tulle (dans CETTE boutique Etsy), en violet, rose mauve et lavande, et j'en ai fait un pour moi. Je l'ai cousu au bas du débardeur pour qu'il soit parfaitement placé, un peu sous la taille.

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

J'ai complété la tenue avec un sac à main fait dans un vieux napperon de dentelle et un vieux T-shirt, un petit bracelet en chutes de rubans et dentelle, et un gilet gris que je porte souvent et qui pour l'occasion s'est orné d'une bordure en tulle et rubans. J'ai aussi confectionné deux clips à chaussures avec les fleurs de deux bandeaux pour coiffure de petite fille, trouvés dans la même boutique que le tulle.

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

En touche finale, mon chéri m'a offert un joli médaillon rétro de Kelly Rae Roberts  pour notre anniversaire de mariage. On y lit "a charming journey": un charmant voyage...

Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille
Robe de fée recyclée avec tutu violet © 2014 Laly Mille

Possibilité... là où les rêves prennent vie

Possibilité... là où les rêves prennent vie

Les amis, aujourd'hui c'est un anniversaire! Il y a un an je me suis embarquée dans le genre d'aventure qui transforme une vie: j'ai suivi un cours. Mais au final ce fut tellement plus que ça. Il s'agissait du cours en ligne de l'artiste Kelly Rae Roberts, "Flying Lessons" (Leçons de Vol). Et le nom ne pourrait pas être mieux choisi, car il s'agissait vraiment d'apprendre à toutes sortes de personnes créatives à trouver leurs ailes, à les ouvrir et à prendre leur vol. Kelly Rae a été une extraordinaire pilote-instructrice / maman oiseau, partageant ses expériences, nous encourageant et nous aidant aussi à gérer nos peurs.

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

Nous étions plus de 500 courageux petits oisillons dans ce nid, et aujourd'hui nous sommes une belle et joyeuse escadrille, nous soutenant farouchement les uns les autres sur nos chemins créatifs. Nous sommes, pour reprendre l'expression de Kelly Rae, des "Possibilitariens", des gens qui veulent s'engager sur le chemin qui les appelle, aussi improbable ou impossible qu'il puisse paraître, et qui veulent le partager, pour que d'autres se sentent autorisés à suivre le leur. Pour que l'impossible devienne possible...

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

J'ai fabriqué ce petit nid en mixed media pendant l'été, alors que je prenais mes marques dans mon nouvel atelier. Cette pièce est vraiment comme un nid pour moi, c'est un lieu de douceur et d'inspiration où je me sens en sécurité, où mes rêves créatifs peuvent grandir, mûrir et éclore, avant d'ouvrir leurs ailes et de prendre leur envol dans le monde.

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

Je crois profondément que nos rêves, ceux qui constituent cet "appel impossible à ignorer", ne sont pas destinés à rester en sommeil dans notre nid, aussi chaud et douillet soit-il. Un jour ou l'autre, il nous faudra briser cette coquille et éclore. Et comme tout oisillon, nous serons petits, et vulnérables, et maladroits jusqu'à ce que poussent nos plumes.

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

Mais nous ne sommes pas seuls. D'autres sont dans le nid avec nous, et lorsque nous sommes ensemble, ce n'est plus si effrayant. Avec l'aide bienveillante et l'exemple de ceux qui ont ouvert leurs ailes avant nous, nous pouvons nous lancer!

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

Il y aura très probablement des moments où nous trébucherons et tomberons, des moments de doute et des blessures. Peut-être aussi ne serons-nous jamais l'oiseau le plus gracieux ou le plus coloré... Mais qu'importe, si nous pouvons VOLER!

Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille
Possibility, Mixed media plaster and fiber nest © 2013 Laly Mille

Cet article fait partie du "Flying Lessons Blog Circle" (cercle de blogs)! Quelques-unes d'entre nous y écrivent ce que signifie pour elles être des "possibilitariennes" et vous pouvez suivre CE LIEN pour lire les mots de mon amie Karrlin sur le sujet. Ensuite vous pourrez suivre son lien vers le blog suivant dans le cercle, puis le suivant etc. jusqu'à ce que vous ayez fait le tour! Bon OK c'est en anglais...

Etes-vous aussi un(e) Possibilitarien(ne)? Rejoignez la tribu sur le blog de Kelly Rae Roberts! Et découvrez des portraits pleins d'inspiration sur sa page "Possibilitarian Project".

Et vous, quels rêves ou projets couvez-vous en ce moment?...

i'm_a_possibilitarian_250x250
i'm_a_possibilitarian_250x250

Trop de toile ou pas

 Trop de toile ou pas

MT11.jpg

Vous vous rappelez peut-être que l'été dernier j'ai participé à un atelier d'arts textiles (Sacré Blanc) dans l'un de mes musées préférés, le Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine à Angers. Et bien la semaine dernière, j'ai eu le grand plaisir de recommencer! Ces ateliers sont toujours organisés autour de l'exposition du moment, et cette fois-ci il s'agissait de la Xe triennale internationale des mini-textiles. Cette triennale est toujours si extraordinaire, variée et originale! Si vous passez par le Val de Loire d'ici la fin mai, c'est une visite à ne pas manquer!

Voici quelques mots sur l'exposition, empruntés au site du musée (comment ça je suis paresseuse?...)

"Pour la 7e édition consécutive à Angers, le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine organise et présente l’exposition Xe triennale internationale des mini-textiles. Le thème retenu cette année et proposé par Pierre Daquin est : «Too web or not to web» / «Trop de toile ou pas». Depuis plus de quinze ans, la ville d’Angers et son musée de tapisserie contemporaine proposent ce rendez-vous attendu entre la création contemporaine textile et le public. Chaque artiste présente une œuvre faite à partir de fil ou de sa symbolique dont la dimension ne doit pas excéder 12 x 12 x 12 cm (surface ou volume). La modestie des formats s’allie au talent et à la diversité ; des artistes célèbres et en devenir, jeunes et moins jeunes, se côtoient." (source: http://musees.angers.fr/expositions/prochainement/xeme-triennale-internationale-des-mini-textiles/index.html)

Reel detail by Laly Mille
Reel detail by Laly Mille
Reel detail by Laly Mille
Reel detail by Laly Mille

Alors, dans le petit atelier de tapisserie du musée, chacun a commencé à travailler sur son petit métier à tisser! Le thème de l'exposition un jeu sur le mot "web" (qui signifie à la fois "toile" et "internet") et nous devions donc garder cela à l'esprit, tout en respectant le format "minitextile". Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai immédiatement senti que l'aspect de mon textile serait à l'opposé du look "technologique". Je n'avais pas envie de faire quelque chose de lisse ou de géométrique. Au contraire, j'avais besoin qu'il évoque des sensations naturelles, avec des matières et des couleurs contrastées rappelant la mousse, l'écorce, l'herbe, les plumes, l'écume... J'avais besoin qu'il soit désordonné, doux et rugueux, comme la vie, quelque chose qu'on ne peut pas s'empêcher de toucher... J'avais besoin qu'il soit à l'opposé du virtuel, j'avais besoin de REEL.

Ensuite, quand je l'ai ôté du métier, j'ai commencé à le caresser, à le tordre. J'ai décidé de ne pas le laisser à plat et au final je lui ai donné une forme incurvée, comme un nid. Dès lors il avait besoin de contenir quelque chose, une sorte d'oeuf... J'avais toujours à l'esprit notre thème imposé, le réel et le virtuel, la façon dont le web affecte nos vies réelles.

Réel © 2013 Laly Mille

Réel © 2013 Laly Mille

J'ai cherché la définition du mot "réel" sur Wikipédia et là, devant mon ordinateur, j'ai pensé: "Alors "réel", c'est ça... oh mais en même temps ça ne l'est pas puisque je suis en train de le lire sur mon écran, c'est donc aussi virtuel... ça commence à devenir amusant!" Alors j'ai décidé de pousser l'idée un peu plus loin: j'ai imprimé le texte (sur une vraie feuille de papier, avec de la vraie encre), puis je l'ai découpé en petites bandes que j'ai recollées bout à bout pour n'en former qu'une grande (déconstruction / reconstruction du réel??). J'ai enroulé cette bande sur elle-même et l'ai enfermée dans une petite, transparente et pas-très-naturelle bulle de plastique... Et voilà mon oeuf! Sa forme ronde peut rappeler la Terre et je l'ai enroulé dans du fil armé (connexions? prison?...)

C'est drôle comme la première partie du travail était très intuitive, et la seconde bizarrement intellectuelle... Mais après tout, sur Wikipédia, le dernier mot de la définition de "réel" est... "psychose"! Alors je suppose que ça se tient...

Reel detail by Laly Mille

Sacré blanc

Sacré blanc

IMG_76071.jpg
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille

Le week-end dernier j'ai eu la chance de participer à un atelier d'arts textiles au Musée Jean Lurçat de la tapisserie contemporaine, à Angers (merci maman!). L'exposition temporaire du moment est un hommage à Thomas Gleb et s'intitule "Sacré blanc!". Avec les oeuvres d'une cinquantaine d'artistes contemporains, l'exposition explore les thèmes du blanc et du sacré.

Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille

Cet atelier de 3 demi-journées nous a permis d'explorer librement ce thème à travers des sculpture et des assemblages de textiles. Chaque matin, notre petit groupe de 14 femmes et 2 fillettes se rassemblait dans le musée et commençait par une visite commentée d'une sélection d'oeuvres de l'exposition. Puis nous nous installions dans le petit atelier du musée, fouillions les gros cartons de tissus blancs et laissions notre imagination s'envoler!

Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille

Au final, j'ai créé cette pièce intitulée "Overflow" ("débordement") à partir de divers matériaux de récupération (un vieux napperon au crochet, un morceau de vieux rideau, de la laine, du plâtre et un sac plastique!). J'espère qu'elle vous plaira! J'ai passé un très bon moment et je vous recommande vivement les ateliers du musée!

Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille
Overflow, sculpture mixed media, textile et plâtre © 2012 Laly Mille