La vie d'artiste

"La vie d'artiste" - Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie)

"La vie d'artiste" - Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie)

board3.jpg

Quatrième et dernier (looong) épisode (pour le moment du moins) de notre petite série "La vie d'artiste"!

Here is the 4th and final episode (at least for now) of my little blog serie on the french artist life!

* For non french speakers: the posts in this blog series being pretty long and "technical", I won't be translating them in English. But you can use the Google translate facility in the right side bar. And I'll be happy to answer any questions in the comments section. Thank you!

Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie: se déclarer aux impôts!)

Donc, nous avons établi une première facture, puis inscription officielle à la Maison des Artistes ... ben dites donc, ça commence à être sérieux tout ça! Il nous reste encore une étape à franchir être un(e) artiste en bonne et due forme : se déclarer aux impôts...

A l'époque où je me suis inscrite (en juin dernier), comme j'avais bien du mal à trouver toutes les informations dont j'avais besoin, j'ai dû me décider à leur passer un petit coup de fil. Et bien sûr, en tant qu'artiste (vous savez, le genre de personne sûre d'elle qui ne s'angoisse jamais...), on peut avoir une petite appréhension lorsqu'on doit dire "Allô, les impôts? Oui, alors, eeuuuhhh... je suis une artiste et je voudrais déclarer mon activité..." Et bien rassurez-vous: d'après ma courte expérience, les gens des impôts sont généralement charmants et efficaces et - oui, j'ose le dire - ouverts d'esprit. Chaque fois que j'ai eu affaire à eux (ayant eu quelques questions subsidiaires à leur poser par mail et téléphone), j'ai été très bien renseignée, toujours sous moins de 48h, et avec le sourire! (oui le sourire ça s'entend au téléphone).

Les impôts ont même une page dédiée à la déclaration d'activité des artistes-auteurs, à mettre dans vos favoris internet. A priori, il est possible depuis fin septembre de se déclarer en ligne ici mais j'avoue que je n'ai pas testé.

Mais la déclaration classique avec un formulaire à envoyer par courrier est toujours sur leur site aussi donc ça doit toujours marcher (dans le doute, passez-leur un petit coup de téléphone)

Bon, concrètement : vous voyez sur la jolie photo ce petit papier vert (couleur de l'espoir, quand je vous dit que tout ça est très poétique), oui c'est ça, celui qui s'appelle "P0 i". C'est celui-là qu'il nous faut (pas le P0 tout simple, non, non et non!)

Vous pouvez le télécharger sur cette page. Tiens, ils se sont améliorés depuis que j'ai fait ma déclaration à moi: maintenant c'est écrit en toutes lettres "artistes-auteurs", bien!

Donc pensez bien à télécharger:

- le formulaire

- la notice

- et le guide pratique fiscal (sur le site ils vous font choisir entre 3 versions, celle qu'il nous faut c'est la 974-ANN-BNC) et comme je suis gentille je vous ai directement mis le bon lien

Voici également le lien vers la page qui vous permettra de trouver l'adresse de votre SIE (service impôts entreprises) auquel il faudra renvoyer le formulaire.

Choisir un régime d'imposition

Là je me suis arraché quelques cheveux donc si je peux vous éviter ça, tant mieux. En-dessous d'un certain seuil (très élevé, c'est sur le guide fiscal), les artistes dépendent du régime BNC (bénéfices non commerciaux). Donc sur la 2ème page de ce formulaire P0i, dans la rubrique 10 "options fiscales hors EIRL", ne vous occupez pas de la case BIC mais seulement de la case BNC. Là vous avez 2 propositions et il faut choisir entre les 2 premières:

- soit régime spécial BNC - fiscal micro

- soit la déclaration contrôlée

Là il faut réfléchir à la solution que vous préférez:

- Le régime micro est le plus simple et le plus répandu car il fonctionne de façon forfaitaire: l'impôt s'appliquera sur 66% des recettes (les 34% d'abattement correspondant aux charges de façon forfaitaire). Pas de calcul à faire au moment de la déclaration.

- La déclaration contrôlée prend en compte les charges réelles (et il faudra donc conserver tous les justificatifs correspondants, demander des factures pour tous vos achats de fournitures etc.)

NB: Le régime choisi au moment de la déclaration d'activité est valable 2 ans, après on a le droit de changer (mais pas avant!)

Personnellement, j'ai choisi la 2ème option car pour le moment, mes charges excèdent mes modestes recettes (car dans les charges entrent aussi des choses comme l'achat de documentation/livres , frais de formation, location éventuelle d'un local, forfait internet, imprimante, papier etc, etc...) Ce qui veut dire que cette année (à moins d'un succès interplanétaire soudain...) je ne paierai pas d'impôts pour mon activité artistique. Alors que si j'avais opté pour le régime micro BNC, j'en aurai payé (un peu).

La TVA

Petit flash-back: vous vous souvenez que sur ma jolie facture, j'avais mis la mention "TVA non applicable, article 293 B du code général des impôts"? C'est parce que, grâce au régime BNC, je ne facture pas de TVA à mes clients.

Donc dans la case TVA (toujours dans la rubrique 10), il faut simplement cocher "Franchise en base".

La date de début d'activité

Une petite précision qui a son importance: j'ai fait ma première exposition en mai 2012, j'ai fait ma première facture à la fin de l'exposition, début juin. C'est donc en juin que j'ai fait ma déclaration d'activité. MAIS c'est avant l'exposition que j'ai eu le plus de frais pour l'achat de fournitures etc... Cela signifie-t-il que ces frais ne seront pas pris en compte dans le calcul de mes charges de l'année? NON! Après un nouveau petit coup de fil à mes amis des impôts, il se trouve que j'ai tout à fait le droit de déclarer un début d'activité au 1er janvier 2012, même si je n'envoie cette déclaration que plus tard dans l'année. Et comme mon magasin de fournitures de Beaux Arts est bien organisé, ils ont pu me ressortir des factures de tous mes achats depuis le 1er janvier (idem pour mes achats de livres sur Amazon...)

Voilà! Le reste du formulaire n'est pas compliqué, il n'y a plus qu'à l'envoyer et vous recevrez très rapidement un courrier avec votre numéro de SIRET!

J'arrête là pour le moment cette petite série, mais vous aurez peut-être droit à un épisode bonus au moment de ma déclaration d'impôts!

A très bientôt!

----------------------------------

La vie d'artiste!

Episode 1: Je suis une pro! (le statut d'artiste: professionnel ou amateur?)

Episode 2: L'addition s'il vous plaît... (établir une facture, le sésame pour les étapes suivantes)

Episode 3 : C'est officiel! (1ère partie: s'inscrire à la Maison des Artistes)

Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie: se déclarer aux impôts)

"La vie d'artiste" - Episode 3: C'est officiel!

"La vie d'artiste" - Episode 3: C'est officiel!

Bonjour tout le monde!

C'est le week-end! et voici donc un nouvel épisode de notre petite série "La vie d'artiste"!

Hi everyone!

The week-end's here, time to continue my little blog serie on the french artist life!

Laly Mille

* For non french speakers: the posts in this blog series being pretty long and "technical", I won't be translating them in English. But you can use the Google translate facility in the right side bar. And I'll be happy to answer any questions in the comments section. Thank you!

Episode 3 : C'est officiel! (1ère partie: s'inscrire à la Maison des Artistes)

La Maison des Artistes est l'organisme officiel auprès duquel tout artiste est tenu de s'inscrire dès sa première vente. La Maison des Artistes a un site web (chouette!) et dès la page d'accueil (allez-y, cliquez pour voir) euh... que faire? Vous avez le choix entre "services associatifs" et "services administratifs", mmmm...

Donc pour faire court :

- Les services associatifs sont avant tout un centre de ressources pour aider les artistes, répondre à leurs questions etc. Vous avez la possibilité de devenir adhérent de l'association, moyennant une cotisation, mais ce n'est pas obligatoire (personnellement, je ne l'ai pas fait).

- Les services administratifs (là je vous ai mis le lien pour y accéder directement): ce sont eux qui nous intéressent car la MDA est "l'organisme agréé par l’Etat pour la gestion de la branche des arts graphiques et plastiques du régime obligatoire de sécurité sociale des artistes auteurs."

C'est donc elle qui va donc collecter les cotisations sociales dues au titre de notre activité artistique.

Quoi? Encore des cotisations?

Et oui, mais il faut bien noter plusieurs choses:

- à notre époque, cotiser un peu plus pour notre retraite, ça ne fait pas de mal

- on ne paie de cotisations que si on vend. Pas de vente = pas de cotisations

- le régime est l'un des plus avantageux en France parait-il.

- on doit cotiser même si on dépend déjà d'un autre régime, par exemple si on a un autre travail.

Pour s'inscrire il faut d'abord:

- établir une facture pour l'acheteur de l'oeuvre (voir l'épisode précédent...)

- remplir ce formulaire-là et le renvoyer par courrier avec la copie de la facture, à l'adresse indiquée dessus.

Et quand on a fait tout ça, on reçoit ensuite un courrier de la MDA avec notre n° d'immatriculation officiel.

Tadaaaa! Nous sommes officiellement des artiste!

Et en plus  il y a un vrai BONUS:

Chaque fois que je doute, que mon charmant critique interne me susurre "Dis-donc, pour qui tu te prends?"... je lui sors le papier :

"Là! Tu vois! C'est écrit! C'est officiel :

JE SUIS UNE ARTISTE!"

Rendez-vous la semaine prochaine pour un épisode à sensations: les impôts...

----------------------------------

La vie d'artiste!

Episode 1: Je suis une pro! (le statut d'artiste: professionnel ou amateur?)

Episode 2: L'addition s'il vous plaît... (établir une facture, le sésame pour les étapes suivantes)

Episode 3 : C'est officiel! (1ère partie: s'inscrire à la Maison des Artistes)

Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie: se déclarer aux impôts)

"La vie d'artiste" - Episode 2: L'addition s'il vous plaît...

"La vie d'artiste" - Episode 2: L'addition s'il vous plaît...

tags1.jpg

C'est dimanche! Il est donc temps de continuer ma petite série glamour, technique et bureaucratique sur "La vie d'artiste"!

It's sunday! Time to continue my glamorous, technical and bureaucratic little blog series on the french artist life!

* For non french speakers: the posts in this blog series being pretty "technical", I won't be translating them in English. But you can use the Google translate facility in the right side bar. And I'll be happy to answer any questions in the comments section. Thank you!

Résumé de l'épisode précédent : "Quoi? Moi? Je suis artiste professionnel(le)? Il faut que je m'asseye..."

Et oui ma p'tite dame, et maintenant que la nouvelle est digérée, il est temps d'agir!

Bon, et maintenant je fais quoi? Et bien l'étape suivante, le sésame qui va permettre de rendre tout ça officiel en bonne et due forme, c'est de faire... une facture (de plus en plus poétique!).

Ma facture en 10 étapes

Alors là, j'avoue qu'au début je n'avais aucune idée de la façon de m'y prendre. Mais le tout, c'est de faire la première et ensuite, ça roule tout seul. En plus, une facture a même le droit d'être jolie!

Donc, la facture est le document qui atteste de la vente d'une oeuvre. Elle doit comporter plusieurs choses:

1. Le nom et l'adresse du vendeur (moi, l'artiste)

2. Une fois que je les ai reçus : mon n° de SIRET et mon n° d'immatriculation à la Maison des artistes (nous verrons ça dans les prochains épisodes!). Pour les premières factures, on s'en passera.

3. Le nom et l'adresse de l'acheteur

4. La date de la vente

5. Un numéro qui permet de classer les factures dans l'ordre des ventes. Là, j'ai opté pour une solution très simple. Mes numéros de facture se présentent comme ceci:

  • La lettre F (pour facture, pourrait être remplacée par exemple par un A pour une note de droits d'auteur)
  • 4 chiffres pour l'année
  • 2 chiffres pour le mois
  • 1 chiffre selon l'ordre des factures établies au cours de ce mois (1 pour la 1ère facture du mois, 2 pour la 2ème etc.)

Ce qui donnerait par exemple: F201210-1 (Facture établie en 2012, au mois d'octobre, 1ère facture du mois), facile!

6. Le nom et une brève description et le format de l'oeuvre. Par exemple pour mon premier tableau c'était: "Miss Marianne, original en techniques mixtes sur toile, 80x80 cm".

7. Le montant hors taxes demandé pour chaque oeuvre (mais oui! il y a des gens qui en achètent plusieurs d'un coup! Merci les gens!)

8. Le montant total hors taxes

9. TRES IMPORTANT: La mention "TVA non applicable, article 293 B du code général des impôts." Car l'un des avantages du régime des artistes-auteurs, c'est d'être exempté de TVA (du moins au début, tant qu'on ne gagne pas des fortunes!)

10. Si j'en ai envie, j'ai le droit de personnaliser avec un joli en-tête, logo etc. (moi j'ai repris l'en-tête de mon blog)

Et voilà! Il n'y a plus qu'à l'imprimer en 2 exemplaires, un pour le client et un pour moi (et je le range soigneusement dans mon joli classeur compta et j'en garde une copie sur mon ordinateur, au cas où...)

Voici un lien pour des infos plus détaillées : http://art-flox.com/feuille-Redaction_d_une_facture,_note_d_honoraires,_note_de_droits_d_auteur.html

Et voici un exemple de mes factures:

Laly Mille

Voilà! Cette facture est LE document qui va nous permettre de faire les démarches officielles suivantes. Rendez-vous au prochain épisode!

----------------------------------

La vie d'artiste!

Episode 1: Je suis une pro! (le statut d'artiste: professionnel ou amateur?)

Episode 2: L'addition s'il vous plaît... (établir une facture, le sésame pour les étapes suivantes)

Episode 3 : C'est officiel! (1ère partie: s'inscrire à la Maison des Artistes)

Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie: se déclarer aux impôts)

"La vie d'artiste" - Episode 1: Je suis une pro!

"La vie d'artiste" - Episode 1: Je suis une pro!

Bonjour à tous! Hello everyone!

Il y a quelques années, j'ai fait un bilan de compétences et le résultat avait un peu surpris ma conseillère (hi hi!): "Alors, euh, madame, il semble que vous ayez un profil à la fois artistique et... euh... réaliste (silence gêné...), bon, ça ne va pas être simple..."Alors aujourd'hui je laisse mon côté rêveuse papillonner où bon lui chante, et vous allez avoir droit à mon côté, disons, plus "terre à terre"...

A few years ago I did a skills assessment, and my guidance counselor got a tiny bit puzzled by the results (hee hee!) "So, humm, miss, according to the tests, it seems you are both artistic and... humm... realistic (awkward silence...), OK, so, this is not going to be easy..." Well, today I will let my dreamiest self flutter happily away, while you will be presented with my more "down to earth" self...

Donc, en ce moment je suis en pleine cogitation et recherche d'informations pour faire aboutir mon projet créatif. Et je me suis dit que partager mes trouvailles pourrait être utile à d'autres artistes en herbe, dans ce beau pays qu'est la France...

Pendant quelques temps, je vais donc publier chaque semaine un nouvel épisode (plus ou moins glamour...) de "La vie d'artiste", ma première "blog série"! N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires!

So, these days I am thinking and researching all over the place, in order to put my creative project together. And I thought that sharing what I find might actually benefit other artists who are trying to make it in this beautiful country called France... That's why I have decided to start my first blog series called "La vie d'artiste"! Every week for a few weeks I'll be posting an episode of the (not so glamourous) french artist life! All comments are welcome!

* For non french speakers: the posts in this blog series being pretty long and "technical", I won't be translating them in English (what?? really??). But you can use the "Google translate" facility in the right side bar. And I'll be happy to answer any questions in the comments section. Thank you!

-------------------

Artiste professionnel / Artiste amateur : je suis quoi, moi?

Ce n'est déjà pas toujours simple d'oser dire "Je suis un(e) artiste!"mais une fois que c'est fait, se pose un jour ou l'autre une question subsidiaire : amateur ou professionnel??

Croyez-le ou non, cette question existentielle a une réponse unique et très simple au regard de la loi (quelle chance!) : tout artiste devient professionnel au premier euro perçu pour la vente d'une oeuvre ou de droits d'auteur. C'est aussi simple que ça!

Oeuvre vendue = artiste professionnel. Même si c'est une activité occasionnelle, même si c'est une toile dans l'année, et oui...

Mais, me direz-vous, qu'en est-il des "salons d'art amateur"? Et bien, en théorie, ces salons ne devraient pas permettre la vente des oeuvres exposées, ou bien exposer seulement des artistes qui n'ont encore jamais rien vendu et deviendraient donc "pros" grâce au salon.

Et être artiste professionnel, comme nous le verrons dans les prochains épisodes, ça demande quelques formalités. Alors bien sûr, chacun décide d'être dans la légalité ou pas. D'ailleurs une proportion énorme des artistes en France a fait un choix différent du mien, mais que voulez-vous, je suis une brave fille, je n'y peux rien...

Et puis (comme nous le verrons également dans un prochain épisode!) si on veut par exemple ouvrir une boutique sur Etsy, il faut indiquer son numéro de SIREN, alors autant faire le nécessaire au plus tôt...

Donc la semaine prochaine, nous verrons comment devenir "officiellement" un(e) artiste!

------------------------------

La vie d'artiste!

Episode 1: Je suis une pro! (le statut d'artiste: professionnel ou amateur?)

Episode 2: L'addition s'il vous plaît... (établir une facture, le sésame pour les étapes suivantes)

Episode 3 : C'est officiel! (1ère partie: s'inscrire à la Maison des Artistes)

Episode 4 : C'est officiel! (2ème partie: se déclarer aux impôts)